Revue de presse #7

REVUE DE PRESSE -7-

 par Jean Dubroca

 

 

– Talents 2019 : un concours pour vidéastes.

– «La  Dépêche du Bassin » (29/11 – 5/12) fait savoir qu’un concours est ouvert aux jeunes vidéastes âgés de 14 à 24 ans. Il est organisé, avec l’appui de l’association « Moteur ! »,  par le festival « Version originale » et par l’association « Grand Angle » qui présente chaque année à Gujan-Mestras des films méconnus et récents venus de divers pays du monde. Nouveauté pour 2019, ce concours est ainsi présenté par la Mireille Martin-Auger, sa présidente : « En participant à ce projet national pour l’égalité des chances, nous souhaitons ainsi encourager la sensibilité des jeunes à l’art cinématographique, à les aider à prendre confiance en eux et à se projeter dans l’avenir ». Chacun peut y participer comme le précise « La Dépêche du Bassin » puisqu’il suffit pour cela – mais ce n’est pas le plus facile- de réaliser une vidéo d’une minute et trente secondes sur le thème de la personne que ces jeunes admirent ou qui les inspire, en mettant en valeur les qualités qui sont les plus importantes pour eux. Comme il n’est pas de concours sans récompense il y a gagner un séjour au Festival du cinéma de Cannes. La prochaine édition aura lieu du 22 au 30 mars 2019. Informations sur www.festival-version-originale.fr

 

– Patrimoine 2019 : la renaissance d’un voilier local.

 

– « Sud-Ouest » du 30 novembre 2018 nous apprend, sous la plume de Jacky Donzeaud, qu’un ancien voilier typique du Bassin va de nouveau y naviguer. Cela grâce à Jeannot Hardouin qui, pour ce faire, a fondé sur le port des Bordes, « l’Association tradition du Bassin d’Arcachon » (ATBA). Le bateau à ranimer est un petit maquereautier de six mètres, construit dans les années 1920/1930 par le chantier Barrière et qui a navigué jusque dans les années 50. Dans la dernière cabane du port, Jeannot Hardouin qui voit dans ce bateau « une véritable pièce de musée », a entrepris de rénover sa quille en fonte. Puis il reprendra les lattes du pont, peindra le tout et hissera des voiles actuellement confectionnées par Vincent Le Serec, à la Voilerie du Bassin. Mise à l’eau festive : juin 2019.

 

Lire sur SO « Restaurer avant de naviguer »

http://leonc.free.fr/2bgal/img.php?id_img=1274

Talents 2019 : les photos exceptionnelles de Nicolas Raspiengeas.

– Ce photographe Testerin n’arrête pas de courir tout autour du monde. (Lire « Bassin Paradis » n°21 du 19 avril 2017). Dans « La Dépêche du Bassin », datée du 29/11 au 5/12, Jean-Baptiste Lenne raconte les dernières expéditions du globe trotter à la recherche d’images les plus rares qui soient. Il a couru aux États-Unis vers l’ Oregon pour y saisir ses territoires sauvages faits de forêts étranges et de lointaines coulées volcaniques figées dont il a tiré un clip magnifique. Il a ensuite essayé de fixer d’insaisissables tornades entre le Nevada et le Texas. En juin, il s’est envolé pour Hawaï et ses volcans en pleine éruption d’où il a rapporté de fabuleuses photos d’un monde apocalyptique qui ont fait le tour du monde. Il a aussi parcouru le Sarek national park, loin de toute civilisation où les couleurs, jouant sur la roche foncée et l’eau cristalline, sont saisissantes.

Puis il a fini l’année par un périple en Éthiopie où la diversité des paysages l’a charmé et où il a traversé le massif du Simien où courent les rares singes-lions. Il s’est ensuite risqué dans la dépression du Dallol, une zone volcanique située à cinquante mètres au-dessous du niveau de la mer où l’on relève des températures de 50° et où l’on croise des sources acides chaudes et des montagnes de soufre. Rien d’étonnant à ce qu’il ait été sélectionné par l’équipe de France de photographies qui concourt pour le championnat du monde 2019. Renseignements sur https://www.facebook.com/checkmydream/

 

Patrimoine/ Environnement : Le parc naturel marin (PNM) protège le Bassin.

 

– Dans « Sud-Ouest » du samedi 1er décembre, Lysiane Larbani fait le point avec François Deluga, président du parc naturel marin, sur deux actions entreprises par cette institution pour que les richesses du Bassin soient conservées. Première action : l’étude pour protéger l’herbier local des zostères, le plus grand d’Europe. Pour palier sa diminution de 50% en dix ans, une étude va être lancée, ouverte à tous. Cette large concertation est d’autant plus nécessaire que ces zostères jouent un rôle majeur dans l’écosystème du Bassin puisqu’elles fixent ses sols et forment un milieu de reproduction pour les poissons. L’autre étude lancée par le PNM porte sur les moules du Bassin. Durant un an, il a fait examiner les 465 points de gisements de ces mollusques dans le Bassin afin de préciser, notamment, leurs conditions de bonne reproduction. Résultats en mars 2019. On joint le PNM sur le site parcmarin.bassinarcachon@afbiodiversité.fr

J.D.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.