1920, 2 mai: cavalières, Wonderland, les visions de Loublande…et cinéma

A la Une de 

L’Avenir d’Arcachon        1920…2 mai ( la suite)

par Jean Dubroca 

                                                  

                                                * Les Sports *

 

– Pour la première fois, les organisateurs du concours hippique de Bordeaux ont réservé une épreuve pour les jeunes filles du monde. Le premier prix a été remporté par Melle Martha Auschitzky, fille de M. Maurice Auschitzky, qui vient de louer au Moulleau le chalet «Les Bruyères » ; le second prix a été gagné par Melle Ballande. Sincères félicitations à ces deux gracieuses et intrépides amazones.

– Wonderland arcachonnais. Dimanche 2 mai, course cycliste ouverte aux coureurs d’Arcachon. Brassard Sahunet. Parcours : Arcachon-Gujan-Mestras et retour. Engagements reçus jusqu’au départ fixé à 14 heures au rond-point Deganne. (2)

* Les faits de Loublande * 

 -« L’Avenir » a rendu compte dans un de ses précédents numéros d’une affaire qui fit grand bruit pendant la Grande guerre et évoquée récemment par le Curé de Notre-Dame qui a lu un décret du Saint Office à ce sujet. Le journal a parlé alors de la condamnation par l’Église des « prétendues » visions du Christ par la jeune Claire Ferchaud, habitant Loublande, dans le bocage vendéen. En 1916, reçue par le président Poincaré, elle lui a délivré le message qu’elle disait avoir entendu : « combattre la Franc-maçonnerie et apposer l’emblème du Sacré-Cœur sur les drapeaux et les uniformes français ».

*Les faits de Loublande ( source : Blog « La chouette de Vendée »)

Et voilà qu’un prêtre écrit au journal pour lui indiquer que l’expression « praetensis visionibus » utilisée dans le décret pontifical ne peut être traduite, comme l’a fait le journal, par ‘’prétendues’’, qui constitue pour le correspondant de l’Avenir, « une acception fausse ». Car, toujours selon lui, « Il faut obéir au Décret papal en sachant que la traduction de « praetensis visionibus », formule utilisée par la Vatican, n’exprime, ni réprobation, ni condamnation mais plus exactement signifie que les faits de Loublande ne peuvent être approuvés » (…) D’ailleurs l’Église ne donne jamais l’approbation formelle de son autorité suprême aux révélations privées ». (3)

* Comité d’étude pour l’amélioration des passes d’Arcachon *

 – L’industriel en conserverie de sardines, Albert Rodel, a formé un Comité pour améliorer les passes du Bassin comprenant trente membres. Parmi les personnalités y figurant, on trouve des noms qui ont marqué l’histoire d’Arcachon. Citons : André Rebsomen (archiviste) ; Daniel Valleau (du Syndicat d’initiative) ; le docteur A. Hameau (de la Société scientifique) ; M. Michelet (des ostréiculteurs) ; MM. Bossuet et Barrière (des constructeurs de bateaux) ; MM. Couach et Castelnau (des constructeurs de moteurs)  et M. Exschaw (de la Société de Voile d’Arcachon).

 

* Les spectacles *

On annonce pour le lundi 3 mai, au Casino d’Arcachon, une représentation de Gala donnée par la tournée Zeller qui jouera « Hernani », le drame célèbre de Victor Hugo, le plus grands succès de la Comédie-Française. L’interprétation de tout premier ordre aura à sa tête Mme Monys-Prad, la belle artiste de l’Odéon (4) et M. Marcel Soarez de l’Odéon. (5)

On jouera prochainement « M. Thévenot tend sa toile », comédie d’actualité locale avec de superbes décors représentant successivement le Palais Saint-Yves, notre superbe forêt avec ses genets en fleurs et au troisième acte la même forêt après la spéculation projetée. On ne voit plus qu’une immense toile d’araignée qui s’étend depuis le cimetière jusqu’à la barrière de chemin de fer, spectacle de désolation et de ruine ; on se croirait dans les pays dévastés par les Boches.

L’Association arcachonnaise Union fraternelle des mutilés, blessés, anciens combattants, leurs veuves et orphelins a l’honneur d’annoncer qu’elle organise un concert bal le dimanche 2 mai à 20 h. 30 au Grand casino d’Arcachon au bénéfice de la Caisse de Secours.

– Casino-Plage. Programme de la semaine. Dimanche 2 mai, concert-bal pour la Société des Mutilés. Dans les salons : danses américaines.

Lundi 3 mai : « Hernani » par la Troupe parisienne Zeller.

Jeudi 6 mai : en matinée, grand bal d’enfants, sous la direction de Mme Favry, avec l’orchestre du Casino. La Direction offrira une photographie (Photo Maël) à tout enfant participant au bal. En soirée : débuts de la troupe de comédie dans « Madame l’Ordonnance », vaudeville en trois actes de MM. Jules Chancel et Henri de Gorèse.

Samedi 8 mai : à 20 h.30, la tournée Pélissier dans « La Belle de Chicago » avec Pélissier, le grand comique qui fait courir tout Paris.

– Théâtre Municipal.

Aujourd’hui à 15 h. et 20 h. 30 : On commencera par «  Les Machines électriques » (instructif). « Noblesse oblige », d’après l’œuvre célèbre de MM. Hennequin et Weber. La troupe Mac-Senett dans « Les phoques savants ». Après : « Armée française contre Armée anglaise » : match international, grande actualité sportive. « Pathé-Journal » : un audacieux aviateur change d’avion en plein vol, etc.

La semaine prochaine : Anita Srewart (6) dans : « La tache originelle ». Merveilleux film.

* Les réclames *

– Le « Lotissement d’un Parc » se trouve dans la ville d’automne. Entre au nord à « Larègue Blanque » (Actuelle avenue de la Libération), et au sud, au Bd Deganne. « Superbes terrains à lotir, bien boisé. Six lots sont face au Bd. Deganne. À 800 m. de la gare ».

– « Pyla sur Mer ». Projet de première zone de lotissement. À 5 km d’Arcachon. Eau, gaz, électricité, téléphone, tramway ».

(Daniel Meller, un industriel bordelais, a échangé avec l’État 463 hectares de forêt lui appartenant à La Teste, contre les 143 hectares de forêt domaniale au lieu-dit « Pila », allant du Moulleau au Sabloney (Actuelle dune du Pilat). La transaction s’est faite en 1915 et l’acte d’achat fut signé en 1916. La commercialisation commence en 1920 et, en même temps, l’entrepreneur Arcachonnais Louis Gaume lance là la construction de villas néo-basques, obligatoirement construites dans de grands terrains boisés.)

_________________________________________________________

  • (1) Source : Gallica/ B.N.F.
  • (2) Actuelle place de Verdun.
  • (3) Admirable démonstration de casuistique !
  • (4) « Denise» de Dumas Fils fut un succès pour Mme Monys-Prad,  une artiste de premier plan d’une sincérité et d’une simplicité d’expression tout à fait remarquables ».  (Le Monde artistique).
  • (5)Il est connu pour avoir joué dans « Résurrection», de Marcel L’Herbier (1923) et « La Châtelaine du Liban », d’après le roman de Pierre Benoît.
  • (6) 1895/1961. Créatrice des studios « First National » avec Louis B. Mayer, le fondateur en 1924 à Hollywood de la Metro-Goldwin-Mayer