1920, 16 mai : Tombouctou, Sainte Jeanne, gaz plus cher …

        # – 5 – L’ACTUALITÉ  D’ARCACHON  ET  DU  BASSIN  IL Y A  CENT  ANS                                                                     ____________________________

                  « L’Avenir d’Arcachon ». N° 3499. Dimanche 16  mai 1920 (1)    

                     Journal des Intérêts Balnéaires, Industriels et Ostréicoles de la contrée (1e partie)

                                                   _________________________

                                                         – « TOMBOUCTOU » –

                                         * Albert  Chiché fait une rencontre *

                                                                      _________

– Dans son éditorial, Albert Chiché raconte sa promenade dans la forêt d’État convoitée par M. Thévenot « qui veut la saccager pour faire de l’argent ». (Voir le plan, état actuel). Il y accède par l’allée Bouillaud, en ville d’hiver. Le garde feu de la Grande dune (2) franchi, il entre dans l’espace « où les enfants s’amusent sous les yeux de leurs parents couchés à l’ombre des pins majestueux ». Il marche un quart d’heure et arrive à « Tombouctou, une barraque en planches devant laquelle est un jardin potager clôturé par une barrière rustique. C’est celle de mon ami le résinier Morin. Un chien se précipite sur moi. Morin sort, une frottée à l’ail en main. (3)

– Dialogue (extraits) :

– « Votre chien veut montrer qu’il est un chien de garde pour ne pas payer l’impôt. (4)

– Ah ! Diou biban, un impôt sur les chiens ! On ferait mieux d’en mettre sur les nouveaux riches  et les profiteurs de guerre ! (…) Moi, je gagne douze mille francs par an. Mais je suis à ma besogne à quatre heures, heure du soleil et je travaille de douze à quatorze heures par jour. La barrique de résine se vend 800 francs, aussi, je trouve que tout va bien et je ne suis pas socialiste mais républicain.

– Je vous en félicite. Mais savez-vous qu’il y a un complot pour détruire notre forêt ?

– Ah ! Ça non ! Nous la défendrons avec nos apchots ! »

Puis Albert Chiché poursuit sa route vers les Abatilles « à travers les ajoncs épineux  de cette forêt demi-sauvage, animée par le vol des papillons et le chant des oiseaux ivres de liberté ».

                                                   * INFORMATIONS *

+ Les commerçants arcachonnais se plaignent de la grève des cheminots qui leur cause, disent-ils, un sérieux préjudice. (5)

+ Faits divers :

   – M. le Juge de Paix a condamné M. Iragne, mécanicien sur le chalutier Eder, à 90 francs de dommages et intérêt envers le chauffeur Lemoine qu’il avait frappé d’un violent coup de poing.

 –  Lundi dernier, un comte belge s’est suicidé à son domicile, rue du Temple, (6) en se pendant avec le cordon de son pyjama. Le jeu et les femmes avaient contribué à sa ruine.

+ Les demandes d’inscription pour le Certificat d’études primaires doivent être adressées à M. Mercier, Directeur de l’école Condorcet. Cet examen aura lieu le 30 juin, à l’école Condorcet, à 7 h.1/2.

+ Dimanche 16 mai, les cloches de toutes les églises sonneront à toute volée au moment où le Pape prononcera les paroles consacrées : « Sainte-Jeanne d’Arc, priez pour nous ». (7)

+ Dimanche dernier la journée fut idéalement belle. Beaucoup de monde sur la plage et dans le parc des Abatilles embaumé par les chèvrefeuilles en fleurs. De charmantes jeunes filles ont quêté pour les familles nombreuses.

                                         * BRINBORION PERSISTE *    

– Dans sa 16e lettre datée de Pallanza, Brinborion s’attaque à « l’honorable correspondant qui prétend que ce personnage de la Papesse Jeanne n’a jamais existé ». Il écrit ensuite : « L’autorité du dictionnaire Larousse me paraît très inférieure à celle du manuscrit de la bibliothèque Ambroisienne de Milan que j’ai lu. Son auteur est Anatase, savant écrivain religieux du IXe siècle, bibliothécaire du Vatican ». Il en cite  des phrases en latin qu’il traduit, tout en reconnaissant « qu’il y a des passages qu’il n’a pas très bien compris ».

Extrait : « Après Léon IV, Jean l’Anglais régna pendant deux ans, un mois et quatre jours. Ce fut, à ce que l’on assure, une femme. En habit d’homme, elle professa tant de science avec talent  à Athènes puis à Rome qu’elle y fut élue papesse mais on ignorait son sexe. On croit qu’à cause de la détestation de son sexe, elle ne fut pas placée dans le catalogue des papes ».

Et Brinborion de conclure : « Ce manuscrit m’inspire plus de confiance que les appréciations du dictionnaire de ce M. Larousse et de ses innombrables collaborateurs dont beaucoup sont francs-maçons et anti féministes ». 

                                             * CONSEIL  MUNICIPAL *

                                     Où l’on parle encore de l’affaire Thévenot 

– Le docteur Lalesque a interrogé M. le Maire au sujet du projet de M. Thévenot. M. le Maire lui a répondu : « C’est fini pour le moment ». Pour le moment ! Alors, on la reprendra peut-être demain. Mais nous continuerons à ouvrir les yeux.

– Le Conseil municipal a doublé le prix de location des compteurs de gaz et d’électricité malgré les protestations de M. Fargeaudoux, soutenu in petto par ses  collègues indépendants.  Ces propos ont irrité M. le Maire que les questions du gaz enflamme.  (8)

                                                                                                                   (À suivre)

_____________________________________________________

  • (1) Source : Gallica/BFN.
  •  (2) Il s’agit de la dune où sera tracée la piste de ski. Le garde-feu se poursuivait en ligne droite jusqu’au garde-feu du Sémaphore à Pyla-sur-Mer, alors en gestation.
  • (3) Une tranche de pain ou un croûton  frotté d’huile et d’une gousse d’ail.
  • (4) Une taxe sur les chiens a été instaurée en 1855 et supprimée en 1970. Les chiens de garde en étaient exemptés.
  • (5) La semaine dernière, « L’avenir » écrivait le contraire.
  • (6) Actuelle rue Claude-Bouscaud, en centre-ville. 
  • (7) Il s’agissait de fêter la canonisation de Jeanne d’Arc. Elle marquait la réconciliation entre l’Église et la République. 
  • (8) La distribution du gaz et de l’électricité est assurée par une entreprise privée dont le siège est à Bordeaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.