1920, 30 mai suite : gala, médaillés militaires, pissenlit, moteur d’avion à vendre !

# – 7 – L’ACTUALITÉ  D’ARCACHON  ET  DU  BASSIN  IL Y A  CENT  ANS

                                                           ______________

                   « L’Avenir d’Arcachon ». N°3501 Dimanche 30  mai 1920 (1)    

                   Journal des Intérêts Balnéaires, Industriels et Ostréicoles de la contrée (2e partie)

                                                     ___________________________________________________

                                       * AU CASINO GRANDE  REPRÉSENATION DE GALA *

– La Ligue Maritime Française donne le vendredi 4 juin à 20 h.30 une soirée de gala au bénéfice des veuves et des orphelins de la Marine, présidée par M. le Vice-Amiral Buchard. Au programme : Melle Irma Daray, de l’Opéra-Comique ; M. Robert Davin, le célèbre comique du Palais-Royal ; M. Rivaldi, ténor de l’Opéra-Comique et M. Harpain, (2) du Théâtre du Gymnase. On jouera « Rosalie », comédie en un acte de Max Maurey. (3) En intermède, Ballet dansé par la section des fillettes de la Société de Gymnastique des Enfants d’Arcachon. L’orchestre du Casino prêtera également son concours à cette soirée qui s’annonce brillamment. Prix des places : 6, 5, 4, 3, 2 francs (taxes en sus).

   L’amiral Buchard présidera aussi une réunion scolaire au Théâtre Municipal à 4h.30. M. le Capitaine de frégate Choupaut a fait dans nos écoles des conférences de propagande pour la Ligue Maritime et sur diverses questions maritimes.

                                            * L’ORIGINE  D’ARCACHON *

L’Hôtel Legallais

– Le Docteur Fernand Lalesque présente, à sa manière, une histoire de la ville qui valorise son climat et des médecins qui établirent sa célébrité. Après avoir cité « François Legallais qui comprit tout l’intérêt qu’il pouvait trouver dans cette magnifique plage d’Eyrac, sous son doux climat, à l’abri d’une forêt éternellement verte », il écrit ensuite : « le docteur bordelais Sarraméa, médecin de la maison des jeunes détenus de la Gironde, fit construire un établissement pour eux par le Gouvernement et s’attacha à prouver que l’amélioration physique rendrait plus facile l’amélioration morale ».  Au passage, il salue « la vigoureuse impulsion d’hommes de dévouement et de foi qui développent la petite station » mais il s’attarde sur l’importance du docteur Pereyra, premier inspecteur des bains de mer d’Arcachon puis sur celle du médecin anglais Corrigan « qui affirma la valeur thérapeutique de la station forestière et prévoyait son avenir.

  Enfin, le docteur Gustave Hameau établissait que la ville d’hiver est précieuse pour la cure de toutes les affections respiratoires (…) et il fait revivre une climatothérapie florissante au cours des siècles mais tombée en discrédit depuis une cinquantaine d’années : la cure marine hivernale ». (4)

                                               *  LES  SPORTS *

                                                 « Tout pour la patrie »

– La section des jeunes pupilles de la Société a commencé l’entraînement méthodique et rationnel sous la direction du professeur M. Ventax, en vue du prochain concours de gymnastique et d’éducation physique qui aura lieu courant juin à Angoulême. Le camarade Labussières est nommé délégué officiel pour accompagner nos jeunes gymnastes.  

                                               * LES SPECTACLES *

+ Au Grand Café. Les travaux se poursuivent au 256 Bd. de la Plage. La soirée d’ouverture a été un vrai triomphe, de la bonne tenue, de l’ordre, de bons artistes. Tout pour classer ce coquet établissement qui deviendra le rendez-vous de tout Arcachon. Cette semaine : « La Revue joyeuse » pour les représentations de  Jane Doë, du théâtre des Variétés avec sa compagnie. Venez tous. Apéritif-concert de 5 à 7 sur la terrasse.

+ Au Théâtre Municipal.  Cette semaine on verra AVIDITÉ drame en 5 actes avec  la célèbre et délicieuse artiste Maë Murray, l’émouvant P. Graell, l’inoubliable créateur du rôle de Carslake de « La Reine s’ennuie » et de Wu-Fank de « Par Amour ». Toutes ces grandes vedettes si aimées du public interprètent de façon magistrale ce magnifique chef d’œuvre de Léonce Perret.(5) Les amateurs de beaux films devront assister  à cette représentation  unique. Au même programme : Max Linder, l’as français, l’inimitable comique dans « Le Pendu », 20 minutes de fou-rire. 

                                           * PETITES  ANNONCES * 

– À vendre un moteur aviation 50 HP. Clergé. 4 cylindres verticaux. Peut s’adapter sur un petit yacht. Parfait état. S’adresser Bureau de l’Imprimerie, 12 avenue Régnauld.

– Crédit national. Pour favoriser la réparation des dommages de guerre, souscrivez à l’emprunt de 4 milliards, garanti par l’État. Intérêt annuel : Frcs 485.  On souscrit sans frais Banque LECOQ, avenue du Château, Arcachon.

– Locations de villas. Agence arcachonnaise. Ventes. Terrains. Nombreuses affaires avantageuses. Avenue Gambetta.

                                               * RÉCLAMES *

                                      * TRANSPORTS  DIVERS *         

+Voitures de remise de premier ordre. Landaus. Victorias. Coupés. Omnibus pour familles. Voitures d’excursions. A.DELEST  fils. Arcachon et La Teste. Tel : 82.

+ École de dressage et d’équitation. Ventes, achats, échanges. Pension de chevaux : Box confortables. Soins spéciaux. Prix modérés. MANÉGE M. J.L. BELLETAUD. Cours Desbiey.

+ « EXPRESS-LIVRAISONS » (6) P. Cayre, directeur. Transports de toutes marchandises. Lignes automobiles routières. Service régulier et rapide Arcachon-Bordeaux et vice-versa. Déménagements par autos-camions capitonnés. 4, boulevard Deganne Arcachon.

Tel : 48.

__________________________________________________________

  • (1) Source : Gallica/BNF.
  • (2) Il devrait s’agir de Kléber Harpain (1891-1986). Acteur, metteur en scène, professeur de déclamation au Conservatoire de Bordeaux, il fut directeur du théâtre Trianon à Bordeaux (1924-1950)  qu’il sut particulièrement développer en y accueillant des comédiens de grand talent. Il est connu dans la profession pour son engagement  dans les œuvres sociales du spectacle et dans le soutien aux artistes mutilés ou anciens combattants.
  • (3) Max Maurey : Auteur, directeur du Théâtre des Variétés (1914-1940 puis 1944-1947). Il écrit « Rosalie » en 1901 et soixante-six autres pièces jusqu’en 1935, certaines pour le « Grand Guignol ».
  • (4) Il est bien évident que le docteur Lalesque « fait du lobbying » politique sur l’importance du corps médical arcachonnais qui favoriserait le développement de la ville. Il oublie que cet agrandissement est aussi du à la spéculation foncière, à l’intrusion du grand capital international et aux activités industrielles et maritimes.
  • (5) Léonce Perret : Acteur et réalisateur français (1880-1935) qui a fait une partie de sa carrière à Hollywood.
  • (6) L’entreprise existe toujours. Elle a son siège social à La Teste.

                                        _____________________________________________________________________________________________               

  * ET  PENDANT  CE  TEMPS-LÀ,  LES   TITRES À  LA  UNE   DU  JOURNAL  « LE TEMPS » *

                                                     ________________________________

– LA DETTE ALLEMANDE : M. Millerand a fait savoir que la France n’a reçu aucune réponse en ce qui concerne les versements en or ou en valeurs ni sur les bons promis par l’Allemagne.

– LA VILLE LIBRE DE DANTZING et la Pologne négocient sur la convention 104 prévue par le Traité de paix.

– LES NOUVELLES RECETTES FISCALES. M. Touron démontre avec courage que ce serait une erreur de taxer les gros capitaux, surtout par des impôts progressifs.

– LE PROJET DE BUDGET 1920. Il n’est pas encore voté en attente des nouvelles recettes.

NOS PRODUITS COLONIAUX ET L’ALLEMAGNE. La France doit vendre ces produits à l’Allemagne sous peine d’aggraver la propagande allemande contre notre pays.

– L’ENFER  SOVIÉTIQUE. Nos compatriotes revenus de là-bas décrivent un horrible tableau.

– LE PROBLÈME RUSSE. La Russie doit à l’Angleterre 15 milliards de francs et autant à la France. Les Soviets refusent de payer ces dettes de l’ancien état Russe. La solvabilité de la Russie est un problème primordial.

– LA CENSURE EN RUSSIE. Seuls les journalistes ayant du bien de ce pays y sont admis.

– LE RÈGLEMENT DE LA PAIX.

    – La conférence financière de Spa est ajournée.

    – La Société des nations se réunira le 27 juillet à Saint-Sébastien en Espagne.

    – Les USA refusent un traité de paix séparé avec l’Allemagne et l’Autriche.

SUR LE FRONT ORIENTAL.

   – L’état-major polonais fait savoir que des combats acharnés se déroulent sur la Dvina.

     Quatre-cents bolcheviques ont été mis hors de combat.

  –  Les hostilités entre la Russie et le Japon ont cessé le 25 mai.

  – De violents combats à Tiflis en  Géorgie ont opposé toute la semaine des troupes géorgiennes à celles de la Russie rouge.