1922, 23 juillet : le maire, le dentiste et… Charly Chaplin. Clic clac Kodak

23 juillet.

                     L’ACTUALITÉ  ARCACHONNAISE  IL  Y  A (PRESQUE CENT ANS)

par Jean Dubroca

       AVEC L’HEBDOMADAIRE  « L’AVENIR  D’ARCACHON »  DU  23 JUILLET 1922 (1)

                                  * L’ÉDITORIAL  D’ALBERT  CHICHÉ *

                                            « UN  NOUVEAU  MAIRE »

– « On ne pouvait faire meilleur choix que celui de M. Ramon Bon. C’est un homme sympathique, honnête et loyal. Il s’est brillamment conduit pendant la guerre. Le ruban de Chevalier de la Légion d’honneur qui orne sa poitrine a été gagné non par la politique mais sur les champs de bataille. (…)

    « M. Bon vient de donner une nouvelle preuve de courage et de dévouement en acceptant une succession rendue difficile par une longue période d’incurie et de mauvaise administration. Il ne pourra pas faire de miracle mais il consacrera tous ses efforts et agira pour le mieux. Entretenir les voies publiques, réparer le casino mauresque, contraindre la Compagnie du Midi à cesser de faire de sa gare un foyer d’infection. On  ne peut pour l’instant lui en demander plus. (…)

   « C’est le treizième maire d’Arcachon depuis sa fondation. Nous espérons qu’il n’en résultera rien de néfaste et nous lui souhaitons une longue et heureuse magistrature ».

                                                 * INFORMATIONS *

+ « La Vessie » que personne ne lit constate que l’on trouve « L’Avenir d’Arcachon » dans tous les grands hôtels de Pau et autres grandes stations touristiques du sud-ouest. Cette vieille fille entretenue par Veyrier-Montagnères avec ses bénéfices de Pyla-sur-Mer en crève de jalousie.

+ Dimanche dernier, foule énorme partout, notamment sur le boulevard de la Plage. Tous les établissements de plaisir étaient pleins. On dit qu’il n’y a plus d’argent mais il y a encore des billets. (2)

+ En vue d’éviter aux voyageurs une longue attente à ses guichets en période d’encombrement, la Compagnie du Midi met en vente sans supplément de prix au départ d’Arcachon des carnets de dix billets aller et retour, toutes classes d’Arcachon à Bordeaux-Saint-Jean.

+ Dimanche dernier, vers 16 heures, une dame a été blessée par une pigne qui lui est tombée sur la tête. Elle a remercié  Dieu que les conifères ne portent pas de citrouilles. 

+ Des dames avec enfants demandent au nouveau maire de leur faciliter l’accès à la  plage des Abatilles par un trottoir de bois depuis l’avenue du Tir aux Pigeons. M. le  Maire est trop bon et trop galant pour leur refuser cette requête. 

+ Au casino mercredi dernier a eu lieu l’ouverture de la saison avec « Les Mousquetaires au couvent ». Beaucoup de monde élégant, troupe excellente, orchestre parfait.

+ La société de gymnastique « Tout pour la Patrie » participera au concours de gymnastique de Dax sous la conduite de M. Vendanx. Nos vaillants gymnastes feront flotter fièrement les couleurs arcachonnaises. Les hautes récompenses honorifiques remportées par nos intrépides gymnastes au concours de Marseille ont un pouvoir ascendant sérieux sur leur moral.

* Passage Thiers. Ses commerçants prient toute la population de venir samedi à 21 h 30 au grand bal d’inauguration absolument gratuit. Distribution gratuite de fleurs. Tombola gratuite. Toute mise négligée sera rigoureusement refusée.

* Lundi 24 juillet, à 20 h.30 au Grand Théâtre, avenue du Château, grande réunion privée et contradictoire organisée par la Ligue d’Action Française, section d’Arcachon. (3)

                                   * LES  JEUDIS  DE  Mme  BRINBORION *

– Comme il  pleuvait pour le 14 juillet, Pangloss s’est promené dans la forêt, « loin des pétards ». Il y a rencontré un résinier qui se plaint : « Il ne gagne que douze francs par jour et on le vole en comptant la résine à des cours inférieurs à la réalité ». Le soir au casino où il y avait foule, il a vu le film « L’Empereur des Pauvres ». (4)

Il raconte : « Sa fiancée (Lila Damita) a été violée par un Boche et accouche d’un enfant. Marc Anavan (Léon Mathot) refuse de l’envoyer à l’Assistance publique et l’adopte ». Brinborion est scandalisé: « L’enfant du Boche devait être jeté au fumier ! ».  Et Mme Brinborion de rétorquer : « Vous n’êtes pas chrétien. On doit punir les coupables et non les victimes ». (…)

Léon Mathot
Lila Damita

                                       * L’ART  DENTAIRE  MODERNE *

                                                        – Premier article

  Depuis l’introduction dans nos mœurs des principes d’hygiène, il faut faire comprendre à tous la nécessité de soins préventifs. Un Chirurgien-Dentiste a donc pensé qu’il devait faire comprendre à tous ses malades l’importance qu’il y a à préserver leurs dents. Il va aussi leur expliquer comment ces précieux organes peuvent être remplacés lorsque la négligence les a perdus. (…)

  La Prothèse Dentaire a passionné les chercheurs et leurs travaux scientifiques l’ont amenée à un tel degré de perfection que l’auteur de ces lignes a cru bien faire  d’informer ses lecteurs des prodiges qu’elle peut accomplir. Dans un prochain article, il leur parlera de la conservation des dents très atteintes par la Carie, grâce au coiffage soit par couronne en or soit par les coiffes Cournand en émail armé de platine qui sont absolument invisibles.

                                                                                             M. Bercut,

                                                                                     Chirurgien-Dentiste,

                                                                        Villa La Nyonette. Avenue Gambetta.

                                                * CORRESPONDANCE *

– M. Beaupuy est mécontent. «  Le sable qui n’est pas balayé sur les marches du grand escalier de la place Thiers fait tomber tous les jours des dames  et des enfants.(…) Les escaliers de côté sont pleins de limon et le dessous des marches est couvert  d’huîtres portugaises qui coupent comme des rasoirs. Il faut faire nettoyer ces escaliers immédiatement.

                                                    * LES  SPECTACLES *

– CINÉMA SAINT-FERDINAND. Cette semaine : « La Tourne Mirabel Luchon et Cie ». (Comédie) et « La Pipe photographe » avec la célèbre troupe des Mack  Sennett. Paramount Magazine.

– FANTASIO. Cette semaine, de plus en plus fort. Nous avons Pierre Duo le chanteur si sympathique de l’Olympia de Paris. À l’écran, nous aurons le 8e épisode de « Parisette », une comédie irrésistible. Sans oublier les actualités de la grande maison Gaumont dont la réclame n’est plus à faire.

– CASINO DE LA PLAGE. Cette semaine, ciné-music hall. « La terre du diable » et « Charlot et les Fatty boxeurs ». Actualisés mondiales. Sur la scène : « Guignol. Théâtre lyonnais dans Le déménagement », en un acte.

Tous les jours à 15 h. Théâtre Guignol. Le jeudi de 4 à 7 h. « Bal d’enfants ». Mercredi 26 :

« Véronique », opérette en 3 actes. Jeudi : « La veuve joyeuse », opéra.

Tous les soirs : danses américaines avec jazz-band. Jeux de boule et baccarat.

– OLYMPIA GRAND THÉÂTRE. L’as des cinémas d’Arcachon. Tous les soirs : « Pollyanna » délicieuse comédie dramatique interprétée par Mary Pickford. C’est la première fois que l’on pourra applaudir à Arcachon la production des Artistes Associés dont l’Olympia possède l’exclusivité. (5) Et « Charlot au théâtre » avec Charlie Chaplin. 20 minutes de fou-rire.

Au dancing : Billy Jazz. Piste spéciale. Tous les derniers succès.

Dans le jardin : jeux divers, tirs, billard japonais. 

                                                      *  LES  RÉCLAMES *

– Des Kodaks chez Mouls.

PAPETERIE  GAMBETTA. Articles riches pour bureaux. Bronzes et marbres. Papiers de luxe. Porte-plumes et encre Waterman. Porte mine Eversharp. Carnets Walker à feuilles mobiles. Articles de piété. Fournitures pour machines à écrire. Réparations.

FABRIQUE DE DENTELLES. Leçons et fournitures. Mme Courtet, dentelière, en face de la place Carnot.

                                   _________________________________________

       ET PENDANT  CE TEMPS EN PAGE UNE DU « TEMPS » DU 23  JUILLET  1922 (1)

                       – LE BULLETIN DU JOUR : LE MORATOIRE POUR AIDER  L’AUTRICHE –

+ Les banquiers étrangers prêteront-ils à l’Autriche dix millions de livres sterling s’ils trouvent que l’état politique de ce pays reste troublé ou s’ils n’obtiennent pas une garantie financière des pays alliés ? La réponse à cette question donnera une idée des conditions qu’il faudrait remplir pour autoriser l’Allemagne à émettre des emprunts sur le marché international.

                                   – DÉPÊCHES  TÉLÉGRAPHIQUES –

– Madrid. La Chambre doit avancer 53 millions pour la  zone espagnole du califat de Tétouan.

– Vienne. Les deux fils du chef de la mission soviétique à Vienne ont été arrêtés au cours des manifestations de mercredi menées par des agitateurs communistes révolutionnaires. Ils sont été relâchés mais l’Autriche demande le départ des soviétiques.

– Washington. Le traité de paix entre le Chili et le Pérou a été signé hier dans la capitale des Etats-Unis.

                                   – QUEL  SCRUTIN POUR LA  FRANCE ? –

+ Les Députés devraient mettre à profit les vacances parlementaires pour réfléchir enfin à un choix clair entre le scrutin d’arrondissement ou celui à la proportionnelle.

                                   – POUR L’AGRICULTURE  FRANÇAISE –

+  Les représentants de notre monde agricole doivent redoubler de vigilance devant les menaces de déstabilisation sociale venues de meneurs du Bureau International du Travail et de la C.G.T. qui demandent une meilleure protection des conditions de travail dans l’agriculture. 

                                   – LE RÈGLEMENT DE LA PAIX –

+ À la conférence de La Haye, les Etats-Unis ont souligné qu’ils n’accepteront aucun arrangement entre ses concitoyens et les autorités soviétiques. La conférence a suspendu prématurément ses travaux.

                                   – LES  RÉPARATIONS DE GUERRE –

                                      – La commission des garanties-

 + Le gouvernement anglais estime qu’une instruction de M. Poincaré à notre représentant à la commission des garanties pour le paiement des dommages de guerre dus par l’Allemagne signifie que l’avancement des débats est lié à une discussion de fond avec l’Angleterre. Au Reichstag, des députés d’opposition ont critiqué le pouvoir de contrôle de la commission sur les finances allemandes accepté par la majorité socialiste.

_______________________________________________

  • Sources : Gallica-BNF
  • (2) Allusion à l’inflation qui a atteint 39,5% en 1920.
  • (3) Mouvement politique nationaliste et royaliste d’extrême droite marqué par le nom de Charles Maurras, antisémite notoire. 
  • (4) Un film de René Leprince, en six épisodes ; un des plus  grands succès de 1922 avec Lila Damita et Léon Mathot.
  • (5) Artistes Associés. Coopérative de distribution et de production de films fondée en 1919 par Charly Chaplin, Douglas Fairbanks, Mary Pickford et William Griffith. Rachetée par MGM, elle fait faillite en 2010. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.